NE TOMBONS PAS DANS LE PANNEAU

Publié le par Michel Durant

Certains prétendent que les éoliennes "ce n'est pas beau". Pure médisance !

L'élection régionale s'approchant (20-27 juin), le Président fait feu de tout bois pour montrer aux électeurs combien il est généreux, travailleur et soucieux de l'intérêt de ses concitoyens. Il vient notamment de communiquer sur les éoliennes dans La Montagne du 7 mai dernier par une déclaration lapidaire se voulant catégorique : LA RÉGION S'OPPOSERA À L'ÉOLIEN DANS L'ALLIER ! En fait, si on lit l'article avec attention, la position de l'exécutif régional est beaucoup plus nuancée : SI UN PROJET EST FAVORABLEMENT ACCEPTÉ PAR LES HABITANTS ET LES ÉLUS NOUS NE NOUS Y OPPOSERONS PAS ! Encore heureux.

Inauguration de la première éolienne de l'Allier à Saulzet par les militants verts de Gannat et le Secrétaire National de l'époque Yann Wehrling

L'article manie le chaud et le froid : dire du mal des éoliennes pour flatter les anti-éoliens viscéraux et annoncer des recours en justice contre les projets éoliens mais aussi assurer que la Région finance des projets d'énergie renouvelable. Aux 27 éoliennes déjà installées dans l'Allier devraient s'ajouter 29 autres. C'est beaucoup trop selon le Président de Région car elles ont de grands défauts : elles ne fonctionnent qu'à 30% de leur capacité* (dans ce cas il vaudrait mieux en installer 3 fois plus), elles ont un impact négatif sur le marché de l'immobilier (c'est intéressant pour ceux qui achètent des maisons), elles tuent environ 60 000 oiseaux (cela est très triste mais il y en a bien davantage qui sont tués en heurtant les lignes à haute tension et les automobiles ou en ingérant des pesticides…)*Oui, les éoliennes ne fonctionnent que quand il y a du vent, les capteurs solaires ne fonctionnent pas la nuit, ma bicyclette n'avance pas si je ne pédale pas et le Président ne dit pas de bêtises quand il se tait !

On peut découvrir de tels panneaux en moyenne toutes les 3 minutes !

Le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes n'aime pas les éoliennes. Bon, c'est son droit. Mais il adore les plaques métalliques qu'il fait poser partout pour marquer son empreinte : sur les bâtiments, les bords de routes, dans les endroits les plus incongrus comme sur les pentes du Sancy ou le pourtour du lac d'Allier à Vichy. Il appose son logo et sa générosité sur les livres scolaires, la blouse des apprentis, les bus et les TER et bientôt sur les badges des musiciens… Selon le Vice-Président chargé des finances, cela coûterait 1,2 million d'euros par an au budget régional ! Comme s'il n'y avait pas déjà trop de panneaux de toutes sortes qui défigurent les paysages (et ont probablement un impact négatif sur le marché de l'immobilier…)

Voilà l'impact prévu sur le paysage par les éoliennes de Laféline (photo-montage du promoteur)

Les Verts sont favorables aux éoliennes et, généralement, ils soutiennent les projets qui impactent peu l'environnement. C'est le cas pour le projet comptant 6 éoliennes sur les communes de Laféline, Bransat et Cesset pour lequel j'ai apporté une contribution positive tout en demandant l'allongement de l'enquête publique et une consultation de tous les habitants. En revanche, nous nous sommes opposés à l'implantation de dix éoliennes dans la forêt domaniale des Colettes car elle affecterait gravement l'intérêt écologique de cette magnifique forêt et nuirait à la biodiversité de ce milieu unique. En l'occurrence, contrairement à leurs adversaires politiques, les écologistes sont pragmatiques, très loin de la caricature qu'ils peignent d'une écologie "punitive" dirigée par "les Khmers verts" (nous voulons bien réintroduire et maintenir les ours dans les Pyrénées mais pas le tyrannosaure dans un Jurassic Park comme prétend le faire le multi milliardaire Elon Musk)

Pas d'éoliennes dans la forêt des Colettes (on n'a pas attendu le Président de Région pour le dire)

Démanteler les vieilles centrales nucléaires, ne pas en construire d'autres, développer les énergies renouvelables (solaire, éolien, géothermique, biomasse…), économiser l'énergie par l'isolation des logements, le développement des transports en commun, la relocalisation des entreprises, appliquer les accords de Paris sur les dérèglements climatiques et les conclusions de la Convention Citoyenne pour le Climat (ce que le Président de la République est bien loin de faire). Bref, si l'on veut avancer, il faut soutenir la liste verte aux élections régionales, liste conduite par Fabienne Grébert avec, comme tête de liste de l'Allier Anne Babian-Lhermet

Et un de plus pour la route ! (entre 67 et 185€ HT)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article